L’important, c’est de participer …ou presque !

« L’important, c’est de participer »

Ne vous a-t-on jamais dit cette phrase ? Ou bien, n’avez-vous jamais tenté de consoler quelqu’un en lui disant que l’important, c’était de participer ?

Mais d’où vient cette phrase exactement ? On associe souvent cette citation à l’historien et pédagogue français Pierre de Coubertin. Ce dernier, né en 1863 et mort en 1937, a été influencé par le sport tout au long de sa vie : il était passionné de rugby, a été sacré de multiples fois champion de France de tir au pistolet et a pratiqué de nombreux sports anglo-saxons comme la boxe par exemple.

Pierre de Coubertin - Vikidia, l’encyclopédie des 8-13 ans
Pierre de Coubertin

Inspiré des modèles britannique et américain, son principal combat a été l’amélioration du système éducatif français, notamment en ce qui concerne le sport. D’après lui, la pratique sportive contribue en grande partie à la puissance de la nation.

Ces idées et ces principes l’ont amené à créer le Comité International Olympique (CIO) en 1894. Le but de cette organisation était de réintroduire les Jeux Olympiques (JO) sur la scène internationale du sport en les rendant plus modernes et plus cohérents avec la société du 19ème siècle. C’est symboliquement à Athènes en 1896 qu’a lieu la première édition de ces nouveaux Jeux Olympiques. Et depuis, cet événement est organisé tous les 4 ans !
De nos jours, on résume souvent le travail de Pierre de Coubertin à l’invention des JO, de leur drapeau mais aussi à cette maxime : « L’important, c’est de participer ».

Comité international olympique — Wikipédia

Mais en réalité, il n’est pas l’auteur de cette phrase ! Il s’agit d’une citation apocryphe, c’est-à-dire qu’elle est attribuée à tort à Pierre de Coubertin.
A l’origine, il s’agissait d’un sermon d’un évêque américain prononcé en 1908, lors des Jeux Olympiques de Londres. A cette époque, il y avait une forte concurrence sportive entre Britanniques et Américains. C’est dans ce contexte particulier que l’évêque a déclaré : « Saint Paul nous apprend à quel point le prix est insignifiant (…) et même si seule une personne peut porter la couronne de lauriers, tout le monde peut partager la même joie de la compétition. »

NPG P1700(35d); Ethelbert Talbot - Portrait - National ...
L’évêque Ethelbert Talbot, à l’origine du credo olympique

Pierre de Coubertin, qui était présent à ce moment-là, s’est inspiré du discours de l’évêque pour dire quelques jours plus tard, lors d’un repas diplomatique : « Le plus important aux Jeux Olympiques n’est pas de gagner mais de participer, car l’importance dans la vie, ce n’est point le triomphe mais le combat ; l’essentiel, ce n’est pas d’avoir vaincu mais de s’être bien battu ».

Il faudra attendre 1932 pour que cette phrase soit reprise lors de la cérémonie d’ouverture des JO de Los Angeles. Et c’est seulement avec le temps que cette citation est devenue celle que l’on connait aujourd’hui. Le saviez-vous ?

Sources :

Pour écouter l’article : https://youtu.be/cG46OdoeIkM

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden /  Ändern )

Google Foto

Du kommentierst mit Deinem Google-Konto. Abmelden /  Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden /  Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden /  Ändern )

Verbinde mit %s

Erstelle deine Website mit WordPress.com
Jetzt starten
%d Bloggern gefällt das: